Accueil du site > Actualités

Actualités

BIODIVMEX : Journée de restitution et de prospective

La remarquable biodiversité du bassin méditerranéen : paradoxe ou intox ?

Journée de restitution des Projets BIODIVMEX-MISTRALS 2013 Le 17 avril 2014, Amphithéâtre CHARVE, Campus Saint Charles 3, place Victor Hugo, 13331 Marseille Cedex 03
9h30-17h30

Inscription obligatoire jusqu’au 4 avril auprès de Thierry Gauquelin (thierry.gauquelin@imbe.fr)

PROGRAMME

9h30. Accueil
9h45. Conférence Pr. Charles François BOUDOURESQUE, MIO, Marseille.

Algues brunes de Méditerranée : y a-t-il des espèces disparues ? C.F. Boudouresque, Alexandre Meinesz, Michèle Perret-Boudouresque, Thierry Thibaut et Marc Verlaque

10h30. Session 1. Biodiversité marine : de la connaissance aux menaces… ou bien des menaces sur la connaissance ?

- 10h30. L’archipel des Kerkennah face aux changements globaux G. BELTRANDO, UMR PRODIG, Paris VII (15 min exposé + 10 minutes discussion)

- 10h55. Diversité des Espèces Lessepsiennes et Impact sur les Ressources benthiques Exploitables F. DENIS, Muséum National d’Histoire Naturelle, Université du Maine, 
UMR 7208 "BOREA " 
Station de Biologie Marine, Concarneau et J. BEN SOUISSI, Institut National Agronomique de Tunisie.

- 11h20. Le paradoxe des canyons sous-marins de Méditerranée : des écosystèmes si riches et si mal connus ! T. PEREZ, P. CHEVALDONNE, M. FOURT, IMBE Marseille.

11h45. Session 2. Biodiversité terrestre : Quelle histoire et quelles spécificités de la région méditerranéenne… si elles existent…

- 11h45. Comprendre les processus allélopathiques : Un challenge pour appréhender la biodiversité méditerranéenne C. FERNANDEZ, A. BOUSQUET-MELOU, IMBE Marseille.

- 12h10. Histoire de la végétation méditerranéenne à travers la phylogénie du genre Verbascum au Maroc. L. CIVEYREL, Ecolab, Université Paul Sabatier, Toulouse.

- 12h35 Biodiversité des adventices méditerranéennes : évolution et enjeux de conservation F. BRETAGNOLLE, UMR Biogeosciences Université de Bourgogne, Dijon.

- 13h. REPAS

14h30. Session 3. La conservation de la biodiversité dans la région méditerranéenne : une approche spécifique ?

- 14h30. Enjeux de la protection de la biodiversité du littoral algérien : de la patrimonialisation à la gouvernance patrimoniale. V. ANDREU-BOUSSUT, Y. DJELLOULI Université du Maine / UMR ESO 6590 CNRS

- 14h55. Integrative approach for conservation policies regarding the protection of the Mediterranean fin whale and its ecosystems. I. BENTALEB, ISEM Montpellier

- 15h20 La conservation de la biodiversité en contexte Méditerranéen terrestre, au carrefour entre descripteurs bioécologiques et socioéconomiques. E. VELA, CIRAD Montpellier, T. TATONI, IMBE Marseille.

15h45- 17h30. Discussion générale, animée par F. MEDAIL (IMBE)

La biodiversité méditerranéenne est-elle bien et suffisamment connue ? Si non, quels sont les verrous et les solutions pour améliorer sa connaissance ? La biodiversité méditerranéenne est-elle exceptionnelle ? Si oui, pourquoi ? Quelles interactions entre sociétés et biodiversités en Méditerranée depuis 10 000 ans et quel rôle sur la biodiversité actuelle ? La biodiversité méditerranéenne présente-t-elle un caractère original ou des spécificités expliquant ce "paradoxe méditerranéen" ? La biodiversité méditerranéenne est-elle réellement en déclin et aujourd’hui menacée ? Quelle est la part du changement climatique dans cette évolution ? Enfin, les réponses à ces questions dépendent-elles des écosystèmes et des taxons envisagés : Marin vs continental ; littoral vs montagnes ; rive sud vs rive nord ; biodiversité remarquable ou patrimoniale vs biodiversité "ordinaire", etc ?

FILM en streaming sur HyMex, MISTRALS

HyMex (HYdrological cycle in Mediterranean EXperiment) est un programme international de recherche pluridisciplinaire lancé en 2010 dont l’objectif est l’observation et la compréhension des différentes composantes du cycle de l’eau sur le pourtour du bassin méditerranéen. Il est associé à un programme beaucoup plus vaste dénommé MISTRALS. Des chercheurs de différentes disciplines (climatologue, agronome, sociologue, physicien de l’atmosphère) interviennent dans le cadre de ce projet qui prévoit le déploiement de moyens considérables : avions, bateaux, ballons d’observation des basses couches de l’atmosphère, station de mesure de flux … En automne la région du bassin méditerranéen est régulièrement soumise à des épisodes de pluies intenses ainsi qu’à de fortes crues dangereuses pour la population. La première partie de ce projet vise donc à améliorer les prévisions hydrométéorologiques sur cette zone en analysant les interactions entre atmosphère, mer et continent. Ces mesures vont non seulement servir à affiner les modèles météorologiques mais aussi à contribuer aux modèles climatiques pour appréhender l’impact du réchauffement sur le littoral méditerranéen. L’autre volet de cette campagne, concerne quant à lui, l’étude du phénomène de formation d’eaux profondes en mer méditerranée.
en streaming ici :

http://videotheque.cnrs.fr/visio=4182

CNES : Appel à propositions de recherche scientifique

Chaque année, le CNES fait appel aux laboratoires scientifiques entre février et avril pour faire des propositions de recherche scientifique pour l’année suivante. Une fois acceptées, ces propositions sont intégrées dans le plan à moyen terme des années suivantes.

L’appel pour 2014 est ouvert jusqu’au vendredi 18 avril 2014

http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/7850...

HYMEX : CALL FOR APPLICATION 17-MONTH RESEARCH ASSOCIATE FELLOWSHIP AT CNRM-GAME

CALL FOR APPLICATION 17-MONTH RESEARCH ASSOCIATE FELLOWSHIP AT CNRM-GAME (TOULOUSE, FRANCE)

Applications are invited for a 17-month research engineer position starting around June 2014, at the National Meteorological Research Center (CNRM-GAME, UMR3589) in Toulouse, France (http://www.cnrm.meteo.fr/) to work on the following subject :

Development and validation of the NEMO-WMED/AROME coupled system - Application to the HyMeX field campaign SOP2.

The deadline for receipt of applications is THURSDAY APRIL 3, 2014.

Context : The work will contribute to the ASICS-MED project which is a 4-year ANR funding project started in January 2013. The ASICS-MED project is part of the international HyMeX program (see www.hymex.org). The main objective of ASICS-MED is to deeply investigate the ocean-atmosphere processes that contribute to dense water formation in the Northwestern Mediterranean (Gulf of Lion) and to improve their representation in ocean models. The process studies focus on the mesoscale and sub-mesoscale. The methodology of the project consists in : (i) simultaneously collecting observations in the ocean and the marine atmospheric boundary layer (MABL) focusing on strong wind and ocean convective events over the Gulf of Lion during the HyMeX SOP2 field campaign that took place from 1st February to 15 March 2013, (ii) making use of several high-resolution limited-area ocean models over the North-Western Mediterranean together with a dedicated version of the AROME atmospheric model to simulate the evolution of both the upper ocean and MABL during the preconditioning phase and the dense water formation ; (iii) developing a mass-flux parameterization scheme for ocean convection and improving air-sea fluxes parameterizations ; and (iv) identifying (sub)mesoscale ocean/atmosphere processes implied in the upper ocean and MABL evolution and leading to dense water formation. The research associate will contribute more specifically to workpackage (ii).

Description of work : The research associate will participate to the development and validation of the coupled kilometric-resolution ocean-atmosphere system. This latter consists in the AROME atmospheric model from Météo-France and the NEMO ocean model, that will be coupled using the OASIS3-MCT coupler software from CERFACS. Although the coupling system will be developed to be transportable to other areas, the version used in the framework of the project will be based on dedicated versions of the AROME atmospheric model (AROMEWMED) and of the NEMO ocean model (NEMO-WMED36) both covering the whole western Mediterranean Sea. The design of the coupling and its implementation has started at CNRM-GAME. Depending on the progress of this work, the applicant could contribute to the code development. It is however expected that most of his/her work will be devoted to the validation of the coupled system that will consist in setting and running ocean-alone simulations and coupled ocean-atmosphere simulations of the entire SOP2, to compare them to the ocean and atmospheric observations collected during the field campaign (gliders, argo floats, CTD, aircraft measurements,..) and to analyze the benefit of the coupling on the simulation of the dense water formation. Qualifications : · Applicants should have either a doctorate or an engineer diploma in ocean or atmospheric sciences, or more generally in environmental sciences. · It will be an advantage to have expertise in coupling of numerical modeling codes or in modeling of ocean or atmosphere dynamics. · Good programming skills (Fortran, Unix/linux shell scripts) are required. · Knowledge of English language, and possibly French. Supervision team : The work will be conducted under the main supervision of C. Lebeaupin-Brossier, H. Giordani and V. Ducrocq. Salary : The research associate will be recruited for 17 months with a net monthly salary between 1800 and 2200 €, commensurate with experience. This includes social services and health insurance. The employer will be CNRS.

Applications : Interested applicants should submit as one pdf file a covering letter, a brief statement of research interests, a Curriculum Vitae, possible started date and details of two referees.

The applications should be sent by email to : cindy.lebeaupin-brossier@meteo.fr, with copy to herve.giordani@meteo.fr, veronique.ducrocq@meteo.fr

Offres de thèses : campagne IRSTEA 2014

Campagne d’Etablissement Irstea 2014 Irstea (ex Cemagref) - Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture- est un établissement de recherche public à caractère scientifique et technologique (EPST), sous la double tutelle des ministères chargés de la recherche et de l’agriculture. Il emploie 1 750 personnes et 250 doctorants, 40 post-doctorants, localisés sur 9 sites géographiques en France (Antony, Nogent-sur-Vernisson, Rennes, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Bordeaux, Montpellier, Aix-en-Provence).

Institut de recherche finalisée reconnu dans le domaine des eaux continentales, des écotechnologies et des territoires, Irstea se fixe trois grands défis scientifiques portés par des enjeux sociétaux d’importance : la qualité environnementale et le défi du couplage des méthodes et des technologies ; l’enjeu de l’eau dans le développement territorial et le défi d’approches multisectorielles ; la gestion des risques et le défi de la viabilité.

Les contrats de thèses proposés par Irstea peuvent faire l’objet d’un cofinancement par un partenaire extérieur à Irstea (industriel, organisme professionnel, collectivité, organisme de recherche...).

Le doctorant est lié à Irstea par un contrat à durée déterminée donnant lieu à la protection sociale de droit commun. La durée du contrat est de trois ans. La rémunération mensuelle (janvier 2014) : 1 852 € bruts (1510 € nets).

Les thèmes de recherche sur lesquels Irstea financera des thèses sont les suivants : •Aléas et risques liés au cycle de l’eau (ARCEAU) •Réponses biologiques et écologiques aux contaminations du milieu aquatique : écotoxicologie et bioindication (BELCA) •Développement territorial et agriculture multifonctionnelle (DTAM) •Gestion de l’eau, des usages, des services et de leurs infrastructures (GEUSI) •Innovations technologiques par les sciences pour l’ingénieur au service de l’agriculture durable et l’environnement (INSPIRE) •Modèles, systèmes d’information et gestion viable de l’environnement (MOTIVE) •Qualité des systèmes aquatiques et restauration écologique (QUASARE) •Risques liés aux phénomènes gravitaires rapides, sûreté des ouvrages hydrauliques et vulnérabilité des enjeux (RIVAGE) •Systèmes écologiques terrestres : dynamiques, vulnérabilités et ingénierie (SEDYVIN) •Structures, procédés, écoulements, énergie (SPEE) •Systèmes d’information et de représentation pour la gestion intégrée de l’environnement (SYNERGIE) •Technologies et procédés pour l’eau et les déchets (TED)

Plus de détails sur le site de l’IRSTEA : https://pasi.irstea.fr/fr/campagne/...

International Workshop : ‘Mediterranean Holocene Climate and Human Societies’

Background and Aims :

Holocene climate reveals notable changes in the Mediterranean region. The region also bears a long history of human society dynamics, making it a suitable site to explore interactions between climate, environment and human activity over a variety of time scales. However, data documenting climate events as well as the human history are still ambiguous to ascertain firm links between large-scale atmospheric circulation, regional climate changes and local human society evolution. This multi-disciplinary workshop will follow a two-fold approach : a paleoclimatic approach addressing the events, severity, rate and duration of past climatic changes, and an archaeological-historical approach addressing the dynamics of past societies. We aim at a better knowledge of both the drivers behind climate system and behind the coupled society-climate system including its ensuing response and adaptation, in order to understand human capability in readjusting into a changing environment. Further aim is to identify strategies for acquiring the information needed to progress our understanding of the global/Mediterranean climate linkages and their interaction with human societies. This may include recommendations for an integrated research effort on the Holocene Mediterranean climate-human societies system, targeting on data production from multiple proxy records in key-regions and at key-periods and the development of new modelling approaches to optimize interpretation of paleodata, reduce uncertainties and develop an integrated data/model approach to describe the evolution of human societies in response to climate and environmental changes.

workshop themes :

1. Does climate matter for societies ? What is the “real” evidence for causation and do we have cases with detailed enough data and methodologies on both the physical and the social sides ?

2. Can we identify societies sustainable to climate “crisis” ? What made those societies sustainable, i.e. can we identify suitable adaptation strategies to the impacts of climate change ?

3. And those societies that did not survive, what were the factors that caused or contributed to their collapse ?

4. Where are the knowledge gaps and how could we initiate proposals for future research and networking that better address those interdisciplinary issues ?

MORE INFO :

http://navarinoneo.geo.su.se/images...

http://navarinoneo.geo.su.se/index....

Workshop announcement : “Toward a coordinated marine monitoring in the Eastern Levantine basin”

The Altifloat project organizes the workshop “Toward a coordinated marine monitoring in the Eastern Levantine basin” at the University of Cyprus in Nicosia (Cyprus) on the 20th of May 2014.

The Altifloat project maintains a Lagrangian monitoring of surface currents off the coasts of Lebanon and develops an assimilation methodology to estimate the surface current from altimetry and these Lagrangian data. Taking advantages of this activity, which has already gathered a group of physical oceanographers, the Altifloat project aims at creating a larger network of scientists from several Mediterranean countries. The interested parties should be involved in the observation and/or modelling of the marine system in the Eastern Levantine basin (Mediterranean Sea).

The Nicosia workshop will address all the aspects of the in-­‐situ marine observations with a focus on the sub-­‐basin scale : physical and biogeochemical and biological parameters are considered, from the in-­‐situ data collection to the exploitation of data. The first part of the workshop will focus on observational and data analysis methodologies, observations and scientific results. The second part will be devoted to future plans and the discussion of a strategy to make progress toward a coordinated and integrated marine monitoring in this area.

Students, post-­‐docs, and research scientists of all types are welcome to attend the workshop and are strongly encouraged to present their work. Please, send an email to the organizers if you intend to participate to the workshop.

If you plan to present either past or present work and scientific results, or plans for the future, please provide a provisional title before 9 May 2014.

The registration is free of charge. Some travel grants are available.

Organizers : Julien Brajard, julien.brajard@locean-­‐ipsl.upmc.fr (+33 1 44 27 61 02) Dan Hayes, dhayes@ucy.ac.cy

FRANCE / LIBAN : Lancement du 18 ème Appel d’Offre du Programme CEDRE - 2015

Lancement du 18 ème Appel d’Offre du Programme CEDRE - 2015

Veuillez trouver le lien sur le site web du CNRS-L : http://www.cnrs.edu.lb ou consulter le formulaire disponible en ligne sur le site web de Campus France : http://www.campusfrance.org/fr/cedre
- Date limite d’envoi des dossiers : 30 avril 2014
- Diffusion des résultats : décembre 2014
- Début des projets : janvier 2015

ATTENTION : Cette année le dépôt de candidature sera commun aux partenaires français et libanais. Il se fera uniquement de manière dématérialisée sur le site de Campus France suivant les modalités de saisie en lignehttp://www.campusfrance.org/fr/cedre. Pour ce faire, le partenaire français ouvrira le compte et transmettra ensuite le mot de passe à son partenaire libanais pour que celui-ci instruise les éléments du dossier de candidature qui le concernent. Une signature du responsable administratif de l’établissement libanais (Recteur) devra figurer sur la première page du formulaire de candidature. Une fois signée, cette page devra être annexée au dossier de candidature déposé en ligne sur le compte ouvert par le porteur français.

Les outils de la pluridisciplinarité en sciences marines par Etienne Ruellan directeur MISTRALS, intervention à la 6ème Conférence scientifique méditerranéenne du GID - les Parmenides

Retrouvez l’intervention d’Etienne Ruellan, directeur MISTRALS à la 6ème Conférence scientifique méditerranéenne du GID - les Parmenides : « Les outils de la pluridisciplinarité en sciences marines "

http://g-i-d.org/spip.php?article151

Intervention d’Etienne Ruellan, directeur MISTRALS à Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques

Etienne Ruellan, directeur de MISTRALS a été auditionné par l’ Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques dans le cadre de la réunion portant sur les voies d’amélioration de la lutte commune contre la pollution en Méditerranée le 28 mars 2013 à Paris. Vous retrouverez l’intégralité des échanges via le lien ci-après :

http://www.nosdeputes.fr/14/seance/...

Compte-rendu de la session nationale d’information Horizon 2020 dédiée à l’environnement

Information reprise du site dédié à H2020 : horizon2020.gouv.fr

Compte-rendu de la session nationale d’information Horizon 2020 dédiée à l’environnement Le 17 décembre 2013, le M.E.S.R. et le P.C.N. Energie ont organisé à Paris la session nationale d’information dédiée au programme Horizon 2020-Environnement visant à informer les acteurs concernés et leur permettre de se préparer aux futurs appels à projet du programme de travail 2014-2015.

Les différents points abordés étaient les suivants :

Les grands enjeux scientifiques du défi 5 de Horizon 2020 portés par la communauté scientifique française. Elisabeth VERGES, Directrice scientifique du secteur Environnement-Univers, Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Le programme de travail du défi sociétal « Climat, efficacité des ressources et matières premières » et le portail du participant, Andrea TILCHE, responsable du secteur Changement Climatique et Risques Naturels de la Direction Environnement, DG Recherche et Innovation, CommissionEuropéenne.
Le rôle des Représentants aux Comité de Programme et du Groupe ThématiqueNational Environnement, Michel LEBLANC, Représentant auprès du Comité de Programme Environnement, Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Le rôle et les services proposés par le P.C.N. Environnement Sophie LOQUEN, P.C.N. Environnement,

Présentations dsponibles sur le site : http://www.horizon2020.gouv.fr/cid7...


Résultats de l’appel ENVIMED 2013

Vous trouverez ci-dessous la liste des projets sélectionnés au titre de l’appel à propositions ENVI-Med 2013. Le comité de sélection, composé de représentants du ministère français des Affaires étrangères et du métaprogramme inter-organismes, interdisciplinaire et international MISTRALS, s’est appuyé sur les évaluations internationales réalisées par les administrations de la recherche des pays participants, les avis émis par les services scientifiques des ambassades de France dans ces pays et les évaluations conduites par les experts indépendants mobilisés par les instituts thématiques concernés du CNRS (INEE, INSHS, INSU).

Find below the list of projects selected under the call for proposals ENVI-Med 2013. The selection committee, composed of representatives of the French Ministry of Foreign Affairs and MISTRALS international and interdisciplinary metaprogram, based their decisions upon international assessments conducted by research government agencies in participating countries, scientific departments of embassies of France to these countries and independent experts mobilized by relevant thematic CNRS institutes (i.e. INEE, INSHS, INSU).

Les references sont données comme suit ; projects references are listed as : Acronyme /Acronym // Titre : Project full name // Coordinateur / Coordinator // Pays partenaires / Countries involved

AdOc : Diversité et adaptation des octocoralliaires méditerranéens au changement climatique : Didier AURELLE : Algérie, Turquie

BITE : Boron Isotopes and Trace Elements in Mediterranean coral skeletons and coccolithophorid calcite : Tools to reconstruct the evolution of pH and seawater temperature. : Paolo MONTAGNA, Eric DOUVILLE, Marie-Alexandrine SICRE, : Espagne, Italie, Tunisie

CLIHMag : Changement climatique et Impacts Hydrologiques au Maghreb : Denis RUELLAND, Yves TRAMBLAY : Maroc, Tunisie

COMECOM : COntaminants Métalliques dans l’Environnement COtier Méditerranéen : Olivier RADAKOVITCH : Algérie, Croatie, Liban, Italie

CyAr : Cyprus Aerosols and Gas Precursors (CyAr) : Sources, ageing and radiative forcing. A contribution to the ChArMEx Mediterranean Aerosol network. : Jean SCIARE : Chypre, Liban, Turquie

MedNEFRIT : Mediterranean Network of Environmental Forcing Records In Travertines : Elisabeth GIBERT : Espagne, Turquie

MED-MaHb : The Mediterranean Sea mass and heat budget : Understanding its forcing, uncertainties and time evolution. : Karina VON SCHUCKMANN : Espagne, Israel, Italie

Paleo-Delta : Paléoenvironnement et géoarchéologie du delta de la Medjerda : Jean-Philippe GOIRAN : Espagne, Italie, Royaume-Uni, Tunisie

SOMBA : Système d’Observation à la Mer du Bassin Algérien : Laurent MORTIER : Algérie, Espagne, Italie

TRACOMED : TRansfer of Atmospheric COntaminants to the MEDiterranean Sea : Dominique AUBERT : Grèce, Israël, Turquie

TRANSMED-Charmex : TRANSport Emissions and Mitigation in the East meDiterranean : Agnès BORBON : Chypre, Egypte, Liban, Turquie

Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques

La « Sixième communication nationale de la France à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques » réalisé par le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, représente la politique française en matière climatique pendant 4 ans dans le cercle des négociations internationales. la France y présente l’ensemble de ces actions - en termes de politiques et mesures, recherche, observation, information, communication, aide publique au développement et transfert de technologie mise en oeuvre - pour lutter contre le changement climatique.

Nous pouvons y retrouver MISTRALS, qui, part sa forme de programme international et interdisplinaire de recherche et d’observation dédiées au Bassin Méditerranéen, y figure sous plusieurs rubriques.

Lien vers le site général présentant le rapport : http://www.developpement-durable.go...

pdf du rapport : http://www.developpement-durable.go...

MERMEX et MISTRALS en podcast sur RFI

Dans l’émission "aurour de la question" diffusée sur RFI le 26 septembre 2013, Thierry Tatoni (directeur de l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale), Magali Deleuil (astrophysicienne) et Richard Sempere (Institut Méditerranéen d’Océanologie), s’interrogent autour de la question suivante : « Comment observer la terre, la mer et le ciel depuis Marseille ? »

PODCAST en 2 partie ici :

PARTIE 1 : http://www.rfi.fr/emission/20130926...

PARTIE 2 : http://www.rfi.fr/emission/20130926...

ChArMEx et les lidars de l’Université Polytechnique de Catalogne

ChArMEx vous propose un reportage en catalan tourné pendant la SOP1a-ChArMEx/ADRIMED suite à un communiqué de presse de l’Université Polytechnique de Catalogne. Ce reportage a été réalisé et retransmis début septembre sur la télé locale Barcelona TV En ligne ici : http://www.btv.cat/alacarta/connexi...

ADEME : Appel à projets de vérification des performances d’éco-technologies innovantes - Programme ETV (Environmental Technology Verification)

Dans le cadre de la mise en œuvre en France du dispositif expérimental ETV (Environmental Technology Verification), l’ADEME lance un appel à projets pour accompagner financièrement des porteurs d’éco-technologie innovante qui souhaitent faire vérifier les performances de leur technologie dans le cadre d’un processus formalisé de vérification.

Il s’agit pour les porteurs de projet de préciser les allégations de performance associées à leur technologie afin qu’une tierce partie indépendante - agissant en tant qu’organisme de vérification - puisse vérifier ces allégations.

À la suite de la vérification, les porteurs de projet pourront démontrer la fiabilité des performances annoncées grâce à un rapport de vérification rédigé par l’organisme de vérification.

Sont attendues, dans le cadre de cet appel à projets, des éco-technologies innovantes qui sont prêtes à être mises sur le marché et appartenant à l’une des familles suivantes : Surveillance et traitement de l’air Surveillance du sol et des nappes phréatiques ; réhabilitation des sols pollués Technologies environnementales dans l’agriculture Production et procédés vertueux Surveillance et traitement de l’eau Matériaux, déchets et ressources Technologies de l’énergie.

Les dates limites de dépôt des dossiers sont : 1ère session : le vendredi 20 septembre 2013 à 12h 2ème session : le vendredi 31 janvier 2014 à 12h

Plus d’information sur le site de l’ADEME : http://www2.ademe.fr/servlet/getDoc...

ANR APPEL A PROJET GENERIQUE

Appel à projets générique 2014

L’ANR lance un appel à projets générique. Il s’agit du principal appel à projets de l’exercice budgétaire 2014.

Cet appel à projets s’appuie sur le document du Plan d’Action 2014 qui se substitue à la fois au document de programmation et à la plupart des appels à projets tels qu’ils étaient proposés dans les programmations antérieures. Le Plan d’Action 2014 rassemble les éléments de définition des grands champs scientifiques et thématiques ouverts dans le cadre de cet appel générique, la description des différents instruments de financement et les modalités d’évaluation des projets.

L’appel à projets générique concerne deux composantes du Plan d’Action :

- Les Grands Défis Sociétaux
- Aux Frontières de la Recherche

L’appel à projets générique est ouvert à toutes les disciplines scientifiques et à tous types de recherche, depuis les projets les plus académiques jusqu’aux recherches appliquées menées dans le cadre de partenariats avec des entreprises et notamment les PME et les TPE.

Le processus d’évaluation de l’appel à projets générique se déroule en deux étapes.

La première étape est notamment basée sur la soumission en ligne d’une pré-proposition de 5 pages.

La date de clôture pour le dépôt des pré-propositions est fixée au 23 octobre 2013, 13 heures (heure de Paris)

Documents sur le site de l’ANR : http://www.agence-nationale-recherc...

APPEL A PROJETS BIODIVMEX 2013

Le Paradoxe du bassin méditerranéen, un milieu fortement contraint à la biodiversité exceptionnelle : quelle origine, quelle réalité, quel avenir ?

1. Contexte, objectifs et enjeux de l’appel à projets

BIODIVMEX est, au sein de MISTRALS, le programme dédié aux recherches sur la Biodiversité méditerranéenne terrestre et marine.
Objectifs Afin de favoriser et d’encourager la coopération scientifique, la mise en réseau, notamment thématiques et le partenariat entre les laboratoires méditerranéens travaillant sur la biodiversité méditerranéenne, BIODIVMEX lance un appel à projets. Les projets déposés devront être portés par un laboratoire français et associer une équipe étrangère (de préférence du Sud ou de l’Est du bassin Méditerranéen) et l’aide demandée ne devra pas dépasser 5000€. Sont éligibles les projets de constitution et d’animation de groupes de travail sur la thématique générale développée ci-dessous à savoir celle du paradoxe méditerranéen. Ces groupes de travail devront alimenter la réflexion sur ce thème, préparer et participer à une réunion de confrontation générale dés début 2014 qui sera valorisée par un numéro spécial d’une revue internationale.

Enjeux Les changements globaux comme les changements climatiques, le changement d’occupation des sols ainsi que l’exploitation croissante des ressources naturelles affectent le fonctionnement des écosystèmes qu’ils soient naturels ou anthropisés, continentaux ou marins. La Méditerranée est, de part ses spécificités (e. g pression anthropique ancienne et place prépondérante de l’homme actuellement ; forte biodiversité), l’une des écorégions les plus menacés par les changements ce qui a conduit récemment à identifier cette écorégion comme subissant une crise majeure (biome en crise). Néanmoins, en terme de biodiversité, la région méditerranéenne (sensu lato) est l’un des 34 points-chauds (hotspot) de biodiversité identifiés au niveau mondial, sur la base d’une forte richesse en espèces végétales et animales et de la présence d’un nombre très important d’espèces endémiques. En plus de la biodiversité « remarquable » le milieu méditerranéen présente des espèces structurantes largement répandues au sein des paysages terrestres e.g. (chênaies, pinèdes, garrigues, agroécosystèmes structurés par des éléments arborés tels que les oliviers) et les environnements marins (herbiers à posidonies ou coraux, par exemple). Cette richesse se matérialise notamment par l’identification d’un grand nombre d’espaces "naturels" protégés sur le pourtour du bassin méditerranéen. A titre d’exemple, pour les deux régions méditerranéennes françaises seulement, une dizaine de Parcs Naturels Régionaux peut être dénombré, ainsi que six Parc Nationaux et quatre réserves MAB. En outre la région méditerranéenne, montre également des niveaux de biodiversité remarquables dans des agroécosystèmes anciens tels que les Montados au Portugal, les anciennes oliveraies situés sur tout le pourtour ou d’autres systèmes agro-sylvo-pastoraux où la biodiversité a co-évolué avec l’évolution des paysages depuis plusieurs millénaires. Ainsi la convergence d’une biodiversité remarquable avec l’ampleur des pressions humaines est à l’origine du "paradoxe méditerranéen". Derrière cette notion, il y a l’idée que depuis des millénaires le bassin méditerranéen subit une forte anthropisation, mais sans avoir d’effets proportionnels en termes de pertes d’espèces. Ainsi, malgré tous les régimes de perturbations et même les dégradations d’écosystèmes, on a du mal, jusqu’alors, à clairement afficher une liste importante de perte d’espèces. De plus, ce constat concerne une région qui normalement devrait être sinistrée sur le plan biodiversité, au regard de ses caractéristiques bioclimatiques. Or, on a depuis longtemps bien compris que cet "handicap" climatique était en fait un considérable avantage évolutif à l’origine de l’extraordinaire biodiversité méditerranéenne, notamment par la combinaison "particularité climatique + diversité des habitats" (la diversité des habitats étant surtout liée aux reliefs et aux différents types de substrats). Toutefois, il semblerait que les nouvelles formes d’anthropisation (urbanisation, intensification agricole, ...) ainsi que le changement climatique soient en passe de changer aujourd’hui cette donne et que nous sortions progressivement de ce paradoxe méditerranéen sans que l’on puisse avoir aujourd’hui un état des lieux précis de cette dégradation de la situation, notamment en terme d’espèces disparues ou réellement menacées. Ces causes et leurs conséquences n’ont jusqu’alors pas été véritablement évaluées, et sans doute insuffisamment discutées au regard de l’impact des changements globaux et climatiques.

L’appel d’offres est structuré autour des questions scientifiques que pose ce paradoxe méditerranéen. Il s’agirait à la fois bien sûr de recenser les données et de définir plus précisément l’originalité de la biodiversité méditerranéenne mais surtout de proposer et développer des argumentaires qui permettraient de faire un bilan le plus réaliste possible de l’état de la biodiversité dans le bassin méditerranéen, et ce par grands types de milieux (forêts, eaux douces, systèmes lagunaires, littoral, milieux marins côtiers et profonds, agrosystèmes, petites iles...). Au delà du recensement de données, il serait ainsi utile de pousser les réflexions pour proposer de véritables points de vues et des prises de position courageuses et ambitieuses, afin d’avoir un état argumenté et réfléchi de la dynamique de la biodiversité méditerranéenne et des changements dans les processus associés (fonctionnels, évolutifs) et les services écosystémiques, avec comme double objectif d’orienter les recherches à venir, d’une part, et de hiérarchiser les mesures de conservation et de gestion d’autre part. L’ensemble de ce travail de fond, reposant sur les données existantes, la bibliographie et les connaissances des scientifiques impliqués, pourrait se formaliser par l’édition d’un ouvrage ou d’un numéro spécial d’une revue phare. Bien entendu, ces investigations concernant les écosystèmes devraient s’accompagner d’un travail relevant des SHS pour cerner les changements dans les relations entre l’organisation des populations humaines et leurs territoires. La question de la co-évolution des écosystèmes et des systèmes socio-écologiques et de son caractère explicatif en termes de biodiversité pourra être au coeur des réflexions. Les échelles de temps (temps court vs temps long) sont de même essentielles à considérer. In fine, est attendu un bilan global des enjeux et des nouvelles formes de questionnement quant à la biodiversité méditerranéenne.

2. Modalités de l’appel à projets

Les projets, portés par un laboratoire français viseront, dans un délai très court (deuxième semestre 2013) à mettre en place et faire fonctionner un groupe de travail et de réflexion associant pays du Nord et du Sud de la Méditerranée ou de l’Est du bassin sur le thème général du paradoxe méditerranéen décliné selon un objet ou un angle scientifique particulier. L’appel d’offres souhaite favoriser (mais non exclusivement) les projets impliquant au moins une équipe de sciences « dures » et une équipe SHS. Les animateurs du groupe, porteur du projet, devront tenir compte du fait que dés le début de 2014, une réunion de synthèse permettra une confrontation générale devant déboucher sur une valorisation sous formes de publications de synthèse.

Constitution du dossier – Pièces à fournir Les porteurs de projet doivent rédiger un texte court (4 pages maximum), sous forme de lettre d’intention détaillant :
- l’approche thématique choisie, son contexte, sa pertinence concernant le paradoxe méditerranéen,
- la constitution et pertinence du groupe de travail proposé,
- le mode de fonctionnement de ce groupe de travail (animation, coordination, calendrier de réunions, , etc)
- la demande financière, qui sera au maximum de 5000 euros (frais de réunion, frais de mission, animation,. La date impérative de dépôt des candidatures est le 26 juillet 2013 Les propositions sont à envoyer par mail à Thierry GAUQUELIN :thierry.gauquelin@imbe.fr Les projets reçus seront évalués par le conseil scientifique de BIODIVMEX de manière à ce que la notification des projets retenus soit effective début septembre 2013. Renseignements administratifs et soumission : Thierry Gauquelin , coordinateur Biodivmex, thierry.gauquelin@imbe.fr

ChArMEx : une traque exceptionnelle de la pollution atmosphérique en Méditerranée

Du 10 juin au 10 août 2013, le CEA et le CNRS coordonnent une grande campagne de mesures en vue d’établir l’état des lieux le plus complet de la pollution atmosphérique en Méditerranée. Ce projet international, nommé ChArMEx (Chemistry-Aerosol Mediterranean Experiment), partie intégrante du méta-programme international interdisciplinaire MISTRALS (Mediterranean Integrated STudies at Regional and Local Scales), vise à améliorer notre compréhension des interactions entre pollution atmosphérique et climat. Ces interactions pourraient être à l’origine d’une aggravation des conditions météorologiques estivales chaudes et sèches dans le bassin méditerranéen, ainsi que d’une augmentation de la détérioration de la qualité de l’air.

Téléchargez le communiqué de presse :ICI



ENVIMED, 2e appel à propositions

PROGRAMME RÉGIONAL ENVI-Med 2e APPEL À PROPOSITIONS

1. LE PROGRAMME REGIONAL ENVI-Med

Le programme régional ENVI-Med est une initiative de la coopération française vers les pays du bassin méditerranéen destinée à susciter et renforcer dans la région, sur la base du bénéfice mutuel, les collaborations scientifiques et technologiques de haut niveau et les mises en réseau en matière de recherches axées sur le développement durable partagé et la compréhension du fonctionnement environnemental du bassin méditerranéen. En partenariat avec la France, le programme concerne l’ensemble des pays du pourtour méditerranéen dont il contribue à l’intégration des recherches.

PILOTAGE

ENVIMED s’inscrit dans la dynamique créée par l’internationalisation du métaprogramme interdisciplinaire et inter-organismes MISTRALS (Mediterranean Integrated STudies at Regional And Local Scales) piloté, pour son volet français, par un comité inter-organisme composé de 13 organismes de recherche -ADEME, BRGM, CEA, CIRAD, CNES, CNRS, IFP, IFREMER, INRA, IRD, IRSN, IRSTEA, Météo-France -la direction scientifique opérationnelle étant actuellement assurée par le CNRS -en partenariat avec leurs partenaires méditerranéens. Le programme est mis en œuvre par la direction générale de la mondialisation, du développement et des partenariats(DGM) du ministère français des Affaires étrangères (MAE) conjointement à la direction MISTRALS et au bureau du CNRS pour la Méditerranée.

Géré par la plate-forme de programmes MISTRALS et l’Agence française pour le développement (AFD), le pilotage de ce programme est assuré en concertation avec :

  • les services pour la science et la technologie et les services de coopération et d’action culturelle des ambassades de France du pourtour méditerranéen ;
  • les organismes de recherche et les établissements d’enseignement supérieur ainsi que leurs bureaux de représentation en Méditerranée ;
  • les partenaires scientifiques, institutionnels ou opérateurs de recherche, en Méditerranée.

OBJECTIF

L’objectif de cet appel à propositions est de faire émerger et de soutenir de nouveaux projets internationaux en synergie avec les thématiques MISTRALS.

STRATEGIE DE MISE EN OEUVRE

Le programme vise à favoriser les échanges et à initier des coopérations multilatérales par un soutien à la mobilité des chercheurs dans le cadre de projets de recherche conjoints et de séminaires, ateliers et colloques scientifiques régionaux.

ENVI-Med permet ainsi de :

  • Présenter l’offre de partenariat française dans le domaine de l’étude du fonctionnement du bassin méditerranéen, en particulier dans une perspective de développement durable partagé ;
  • Sélectionner et financer des projets de recherche fondamentale et appliquée et des rencontres scientifiques à vocation régionale entre la France et au moins deux pays méditerranéens dont au moins un pays hors de l’Union européenne ;
  • Encourager de futures participations à d’autres programmes régionaux et multilatéraux dans ce secteur et dans cette zone (programmes de l’Union européenne, de l’Union africaine, de l’Union pour la Méditerranée, de l’Agence universitaire de la Francophonie, etc.).

2. CALENDRIER DU 2er APPEL A PROPOSITIONS

  • Lancement de l’appel à propositions : 15 juin 2013
  • Date limite de dépôt des candidatures : 15 septembre 2013
  • Evaluation, sélection et notification des projets : 15 décembre 2013

3. INSTRUCTIONS POUR LA CONSTITUTION ET L’ENVOI DU DOSSIER DE CANDIDATURE

PRIORITÉS ET THEMATIQUES

L’appel est interdisciplinaire et ouvert à tous les sujets dans les domaines de la recherche et du développement liés à la compréhension du fonctionnement environnemental du bassin méditerranéen.

Les projets contribuant à une mise en réseau d’instituts, de laboratoires, d’installations, stations, observatoires et sites d’études sont prioritaires.

Les thématiques suivantes telles qu’actuellement portées par MISTRALS sont particulièrement encouragées :

  • l’étude du changement climatique et les interactions entre climat, sociétés et civilisations du monde méditerranéen
  • Le cycle de l’eau en Méditerranée, l’évolution de la variabilité climatique et la genèse et la prévisibilité des évènements hydrométéorologiques intenses
  • l’évolution de la bio-géochimie marine sous la pression des changements naturels et des impacts socio-économiques et anthropiques, leur influence sur les écosystèmes marins et la biodiversité
  • la composition de l’atmosphère pour en anticiper l’évolution et les impacts sur le climat régional, la qualité de l’air et la bio géochimie marine et continentale.
  • l’identification, l’analyse et la prédiction des risques –séismes, volcanisme, glissement de terrain- et des ressources géophysiques –eau-
  • le suivi de la biodiversité et de sa vulnérabilité aux pressions anthropiques et climatiques
  • l’évolution des milieux urbains et ruraux- mécanismes sociaux, économiques et biotechniques- sous pression du changement global

Les thématiques de cet appel sont volontairement larges pour satisfaire aux priorités et intérêts de l’ensemble des parties. Elles ont été définies dans une approche partenariale intégrative : elles sont adossées au métaprogramme MISTRALS auquel de nombreuses communautés scientifiques du Bassin Méditerranéen participent ; elles tiennent compte des recommandations issues des débats lors de l’Atelier international MISTRALS de Malte, en 2011, auquel scientifiques et décideurs de la région participaient, et du dialogue institutionnel à l’échelle régionale qui s’en est suivi.

NATURE ET DUREE DU PROJET

Chaque projet doit obligatoirement comporter un volet recherche et peut inclure des volets innovation et/ou formation.

La durée d’un projet est fixée à deux ans.

Les financements sont alloués sur une base annuelle. Le versement d’une récurrence en début de seconde année (dont le montant pourra être réévalué) est subordonné à la soumission d’un rapport intermédiaire par le chef de projet et à son approbation par les instances du programme.

CRITERES D’ELIGIBILITE

Les projets du programme ENVI-Med s’adressent aux unités et laboratoires de recherche, publics ou privés, rattachés à des établissements d’enseignement supérieur, des organismes de recherche ou des entreprises. La participation du secteur privé est encouragée, de même que celle des acteurs socio-économiques et de la société civile.

Le projet doit être proposé en concertation avec un représentant ou participant français ou étranger de la thématique MISTRALS dont il relève ou se rapproche. Il en est fait état dans le dossier de candidature par un visa ou une lettre d’accompagnement.

Chaque projet doit associer au moins une équipe de recherche française, incluses les équipes rattachées à une unité de recherche française implantée à l’étranger, à au moins deux équipes issues de deux pays méditerranéens différents, dont au minimum une équipe d’un pays non membre de l’Union européenne.

MONTAGE FINANCIER DU PROJET

Le montant accordé au titre d’ENVI-MED ne pourra excéder un total de 20 000 € par projet. Les financements sont accordés sur une base annuelle.

Les budgets consolidés présentés devront expliciter les recettes prévisionnelles (sources et montants) et les dépenses programmées pour chaque année du projet.

Les porteurs de projets français prendront contact avec la direction des relations internationales de leur organisme de rattachement ou de l’université d’accueil de leur laboratoire en amont de la soumission du projet et du comité de sélection afin de présenter leur projet. Cette démarche consiste à anticiper un éventuel cofinancement de leur part lors du comité de sélection où il constituera un critère de sélection favorable.

Les contributions financières des autres partenaires du projet (français ou étrangers) doivent être annoncées dans la réponse à l’appel à candidature. L’apport financier du ministère des Affaires étrangères français et de MISTRALS au titre du programme ENVI-Med est complémentaire des cofinancements nécessaires qui seront mobilisés à l’échelle des projets, dans une démarche partenariale. Aussi les organismes des pays partenaires qui apporteront leur soutien sur les projets de leur choix seront-ils pleinement associés à la co-évaluation et, partant, à la sélection des projets.

La contribution sollicitée auprès du MAE au titre du programme régional ENVI-Med ne pourra concerner qu’une participation à la prise en charge du surcoût international des projets, c’est-à-dire à la mobilité de courte durée de chercheurs, de doctorants ou de post-doctorants (frais de voyage et de séjour), à l’organisation d’ateliers et de séminaires internationaux (mobilité et logistique) ou à l’acheminement de matériels et la délocalisation d’expériences sur un site d’étude d’intérêt commun. Le coût moyen estimé des indemnités de mission et des frais de voyage devra être indiqué. Tout autre financement nécessaire à la mise en œuvre des projets, en particulier celui concernant les équipements (à l’exception du petit matériel) et les bourses de longue durée, devra être assuré par les moyens propres aux laboratoires ou par d’autres sources.

CRITERES ET MODALITES DE SELECTION

Après vérification de l’éligibilité des propositions, chaque dossier est soumis à une évaluation scientifique internationale par des experts de la région mobilisés dans le cadre des comités adossés à MISTRALS.

Un comité de sélection se réunit ensuite pour décider des projets retenus, sur la base des conclusions de l’évaluation scientifique, des critères d’opportunité et des disponibilités budgétaires. Ce comité est composé de représentants du MAE et des représentants des organismes et instituts co-financeurs. Outre l’excellence scientifique, les principaux critères d’appréciation sont :

  • La compétence des équipes ;
  • La qualité des infrastructures ;
  • Le caractère novateur du projet ;
  • La nature nouvelle de la coopération ;
  • L’intérêt de la constitution du réseau de partenariat pour la réalisation du projet ;
  • La complémentarité des équipes ;
  • Le transfert mutuel de compétences ;
  • La qualité de l’intégration de pays hétérogènes en termes d’avancement de leurs capacités en R&D ;
  • Les retombées scientifiques, technologiques, sociétales ou industrielles prévisibles ;
  • La participation effective de doctorants, post-doctorants et jeunes chercheurs à la mobilité et la parité relative parmi les participants au projet ; la mixité des équipes est encouragée ;
  • La qualité et l’effectivité des cofinancements français et étrangers.

MISE EN OEUVRE DES PROJETS

Chaque projet identifie une unité de recherche française « chef de file ». Cette unité est récipiendaire et gestionnaire des fonds octroyés par le MAEE et MISTRALS pour l’ensemble des partenaires, français et étrangers, du projet. Le comité de sélection, le MAE et la direction MISTRALS décident du montant octroyé aux projets retenus (1ère année) ou reconduits (2ème année) en tenant compte des évaluations scientifiques et des conclusions du comité de sélection à caractère international, incluant les ambassades de France dans les pays partenaires.

Les subventions octroyées par le MAE et MISTRALS pour l’appel d’offre ENVIMED sont gérés par la plate-forme MISTRALS (unité de gestion CIRMED, UPS 850), adossée administrativement au CNRS (INSU) au titre du comité inter-organismes et mandatée par le MAE pour la mise en œuvre de son financement.

Les budgets des projets, d’une durée de 2 ans, étant annualisés, le versement des 2èmes tranches (2ème année) décidés par le MAE font suite à la production par l’unité « chef de file » d’un résumé des activités et d’un compte rendu financier pour la 1ère année du projet et d’un plan d’emploi prévisionnel pour sa 2ème année.

Dans les trois mois qui suivent la fin des projets, les unités « chefs de file » transmettent un rapport d’activités et un compte rendu financier pour la durée totale des projets. Le MAE et la direction MISTRALS se réclament alors le droit de réclamer toute somme non employée ou indument utilisée. Les modalités et le calendrier des versements des contributions des bailleurs de fonds autres que le MAE et MISTRALS sont définis entre ceux-ci et la structure française porteuse du projet.

PROPRIETE INTELLECTUELLE

Les participants aux projets s’engagent à se conformer aux bonnes pratiques portant sur les règles de propriété intellectuelle. Le dépôt du projet inclut, de fait, l’adhésion, par toutes les parties, à ces règles. Il appartient aux porteurs des projets sélectionnés de conclure un accord de partenariat incluant des clauses relatives à la propriété intellectuelle.

RECONNAISSANCE

Les travaux effectués dans le cadre de cet appel d’offre devront citer ENVIMED dans les remerciements.

Les posters et affiches relatifs à ces travaux et séminaires devront porter les logos ENVIMED, MISTRALS et MAE téléchargeables sur le site MISTRALS www.mistrals-home.org, rubrique ENVIMED ou envoyés sur demande à l’adresse de contact : envi-med@mistrals-home.org

SOUMISSION DU DOSSIER DE CANDIDATURE ET CONTACT Les formulaires de candidature en français ou en anglais sont téléchargeables ici :

Texte du 2ème appel à propositions : pdf
Formulaire de candidature (français) : pdf doc
Application form (english) : pdf doc

Le dossier de candidature sera soumis, de préférence en français (avec un résumé en anglais). Il pourra être soumis en anglais (avec, dans ce cas, un résumé substantiel en français) à :

envi-med@mistrals-home.org

HyMeX : seconde campagne de mesures intensives (SOP2 - Special observation period 2)

Cet article relate quelques faits marquants de la seconde campagne de mesures intensive d’HyMeX :

Contexte et objectifsLa seconde campagne de mesures intensives (SOP2 - Special observation period 2) du programme MISTRALS/HyMeX était consacrée à l’observation et à la modélisation de la formation d’eaux denses et de convection océanique dans le Golfe du Lion, associée aux flux intenses air-mer en régime de mistral et tramontane. En effet, ces vents régionaux secs, froids en hiver de la terre vers la mer, produisent des échanges air-mer importants, notamment une forte évaporation et un refroidissement qui augmente la densité des eaux océaniques superficielles. Une déstabilisation progressive de la colonne d’eau sous l’effet des coups de vents répétés et prolongés peut conduire en fin d’hiver au déclenchement de convection océanique affectant toute la colonne d’eau dans les régions soumises à ces régimes de vents régionaux, comme le Golfe du Lion. Ces zones de convection océanique et de formation d’eaux denses sont les moteurs de toute la circulation thermohaline en Méditerranée. Le brassage vertical de toute la colonne d’eau permet également d’amener de l’oxygène vers les couches plus profondes, alors que les substances nutritives, abondantes en profondeur, sont remontées vers les couches superficielles. Ce phénomène, dont l’occurrence et l’amplitude sont très variables d’une année sur l’autre impacte largement la dynamique des écosystèmes marins, la chaîne alimentaire marine et les ressources de pêche.



Légende photo : Intervention sur les capteurs déployés pour le programme HyMeX sur la bouée Lion de Météo-France (à gauche) et redéploiement d’une marisonde (à droite) pendant le Leg2 (20-22 février 2013) du ThéthYs II de la DT/INSU (crédits : C. Dubois- CNRM-GAME)



Dates et lieuxLa campagne s’est déroulée du 1er février au 15 mars 2013 dans le Golfe du Lion, une zone majeure de formation d’eaux denses en Méditerranée. Les coups de mistral et de tramontane ont été au rendez-vous, avec sur le mois et demi de campagne, huit épisodes de vents forts. Ces conditions ont été propices à la formation d’eaux denses et de convection océanique affectant toute la colonne d’eau dans le Golfe du Lion.



Moyens déployésLe dispositif expérimental visait à obtenir une description la plus détaillée possible des caractéristiques (extension spatiale, température, salinité, courant) de la zone de formation d’eaux denses et de ses échanges avec la couche limite atmosphérique. La région a ainsi été quadrillée par 7 gliders de la DT/INSU qui se sont relayés pour réaliser des transects dans la zone de formation d’eaux denses, 5 flotteurs ARGO à cycle journalier et jusque 2000m de profondeur mis à l’eau avant le début de la campagne et qui ont complété la flottille d’une dizaine de flotteurs déjà présents dans la zone, et une dizaine de bouées dérivantes SVP et marisondes de Météo-France. Des mesures du profil océanique par CTD et XBT ont aussi été réalisées au cours de la campagne du navire de recherche Le Suroit du 2 au 22 février dans le cadre du programme MISTRALS/MERMEX, ainsi qu’à l’occasion de sorties de quelques jours du navire Tethys II du CNRS et du baliseur Le Provence des Phares et Balises. Des mesures de flux à l’aide d’un mat instrumenté et depuis la plate-forme Ocarina, ainsi que des mesures de houle ont pu être réalisées à l’occasion des sorties du Provence. C’était aussi l’objectif de la quinzaine de vols réalisés par l’ATR42 de l’UMS SAFIRE que de mesurer les flux dans la couche limite marine, ainsi que les vagues avec le radar Kuros dans le cadre d’un projet associé du CNES. La couche limite atmosphérique a aussi été documentée au moyen d’une quinzaine de ballons de couche limite du CNES lancés depuis la région de Montpellier et de lâchers de radiosondages depuis la côte, ainsi que par le réseau de 6 profileurs de vent installés le long des côtes françaises, de Perpignan au sud de la Corse.



Le centre de coordination des opérations était installé au CNRM-GAME où les scientifiques avaient à disposition les prévisions météorologiques d’une version dédiée du modèle AROME de Météo-France (AROME-WMED) et des modèles opérationnels de Météo-France et du CEPMMT, ainsi que des prévisions océaniques des modèles opérationnels PSY2 et IBI36 de Mercator-Océan, du modèle MARS de l’Ifremer et du modèle de recherche SYMPHONIE de l’OMP, afin de planifier au mieux le déploiement des moyens aéroportés et à la mer dans les zones d’intérêt.





Légende photo : Instrumentation et équipage scientifique à bord de l’ATR42 de l’UMS SAFIRE lors d’un vol au dessus de la mer Méditerranée agitée (crédits : C. Dubois- CNRM-GAME)



SoutiensLa campagne est financée par le programme MISTRALS du CNRS, le programme blanc de l’ANR (projet ASICS-MED), le CNES, Météo-France.

Partenaires impliqués dans la campagne CNRS, Météo-France, CNES, Universités (Marseille, Paris, Toulouse), Mercator-Océan, Ifremer

Principaux laboratoires français impliqués dans la campagneGAME/CNRM (Toulouse), LA/OMP (Toulouse), LATMOS/IPSL (Île-de-France), LMD/ IPSL (Île-de-France), LOCEAN/IPSL (Paris), LOV/OOV (Villefranche-sur-mer), MIO (Marseille), UME/ENSTA (Paris). Avec le soutien de la DT/INSU, de SAFIRE, de la division ballon du CNES, et des services Sedoo (OMP) et ESPRI (IPSL) pour la base de donnée et le site de campagne.



ResponsablesLes coordinateurs du programme MISTRALS/HyMeX sont Philippe Drobinski et Véronique Ducrocq. Le coordinateur du projet ANR/ASICS-MED est Hervé Giordani. Ils sont assistés dans la coordination de la campagne par un comité exécutif.

Pour en savoir plus :

• Le programme HyMeX : ICI

• Le site de campagnes HyMeX : / ICI



Chasseurs d’orages

La campagne d’observation d’HYMEX fait l’objet d’un article dans le Journal du CNRS n°269, en pages 10/11. On peut y voir certains des instruments et moyens mis en oeuvre : Falcon 20, glider, navire océanographique... L’article est consultable en ligne sur http://www.cnrs.fr/fr/pdf/jdc/269/i.... Le journal dans son intégralité est téléchargeable ici http://www.cnrs.fr/fr/pdf/jdc/JDC269.pdf. Bonne lecture

MERMEX : Campagne DEWEX septembre 2012/septembre 2013

Campagne océanographique DeWEX (Impacts of deep water formation on mediterranean pelagic ecosystems) du programme MERMEX

L’objectif principal de l’action de grande envergure DeWEX est d’étudier un cycle hydrologique et biogéochimique annuel complet en Méditerranée nord-occidentale. Le projet DeWEX est une étape clé du projet MERMEX (Marine ecosystem response in the mediterranean experiment) visant à comprendre les changements susceptibles d’impacter les écosystèmes marins en Méditerranée dans les prochaines décades, MERMEX étant une composante du programme MISTRALS. Le projet DeWEX partage également certains objectifs du projet HyMeX, une autre composante de MISTRALS.

Totalement novatrice, la stratégie adoptée par DeWEX consiste à coupler observations intensives, observations sur le long terme et modélisation. Pour cela, un important effort d’observation in situ sera fait, qui combinera la mise en œuvre de campagnes océanographiques (observations intensives) et l’utilisation massive durant toute une année de plateformes d’observation automatiques et autonomes (mouillages, flotteurs profileurs, gliders, satellites) qui viendront renforcer les observations long terme du programme MOOSE. Parallèlement, un effort sans précédent de modélisation couplée physique – biogéochimie permettra dans un premier temps d’assister les opérations en mer, en fournissant une prévision en temps réel des conditions hydrologiques et des zones clés à échantillonner, et dans un deuxième temps d’améliorer, à l’aide des données ainsi recueillies, la paramétrisation des processus biogéochimiques dans les modèles et ainsi de mieux retracer l’histoire des masses d’eau, de l’échelle de l’événement à l’ensemble du cycle annuel. Finalement, il sera possible de calculer les bilans des éléments biogéniques (N, P, Si et C), de les relier à la formation d’eau dense puis d’appréhender le devenir biogéochimique des principaux écosystèmes méditerranéens.

plus d’informations ICI

Marginal Seas in Change : the East Sea and the Mediterranean Sea, International Workshop

The workshop will be held on November 6-7, 2012 at Faculty Club of Seoul National University, and on November 8m 2012 at Hoam Faculty House of Seoul National University.

The East Sea (Sea of Japan) and the Mediterranean Sea are almost isolated deep seas located at mid-latitude. Both regions have been called a miniature ocean since many processes occurring in the seas are identical or analogous to those in the open oceans. Deep and intermediate convection occurs at both seas leading to the formation of deep and intermediate water masses and associated thermohaline circulation. There exist vigorous mesoscale eddy activities as well as basin and sub-basin scale circulation. Outflows from the seas influence the oceanographic conditions of the North Atlantic for the Mediterranean Sea, and the North Pacific and the Sea of Okhostsk for the East Sea. Reports have been given of the climate variability and change in these seas, perhaps more rapid and stronger as compared with those occurring in the global oceans. This international workshop aims to provide an open forum to scientists studying each sea for understanding oceanography of both seas and having insights into the way to tackle their own problems. The theme of this first workshop is not limited but covers all aspects of the ocean science ; surface and thermohaline circulation, carbon and biogeochemistry, ecosystem and primary productivity, and climate variability/change. On-going programs and new technology will also be introduced together with discussion on thepossible future research collaboration.

Conveners Kyung-Il Chang School of Earth and Environmental Sciences, Seoul National University, Korea E-mail) kichang(at)snu.ac.kr Tongsup Lee Department of Oceanography, Pusan National University E-mail) tlee(at)pusan.ac.kr Laurent Coppola Laboratoire Océanographique de Villefranche-sur-Mer (CNRS-UPMC), France E-mail) coppola(at)obs-vlfr.fr

Conférence grand public : Changement climatique et pollution atmosphérique : La Méditerranée en question

Le 8 novembre, à 18h30, dans la salle du Conseil de la Mairie d’Ajaccio

Du 5 au 9 novembre prochain, quelques-uns des plus grands spécialistes français de la chimie atmosphérique seront à Cargèse, en Corse, afin de participer au 3ème Atelier International MISTRALS/ChArMEx (The Chemistry-Aerosol Mediterranean Experiment, http://charmex.lsce.ipsl.fr/). A cette occasion, Monsieur Simon RENUCCI, Maire d’Ajaccio, recevra Robert VAUTARD (LSCE, Directeur de Recherche au CNRS, spécialiste des liens entre changement climatique et pollution atmosphérique), François DULAC (LSCE, Coordinateur du programme ChArMEx) et Dominique LAMBERT (LA, Coordinateur projet CORSiCA) pour une conférence garnd public intitulée Changement climatique et pollution atmosphérique : La Méditerranée en question le 8 novembre à Ajaccio de 18h30 à 20h.

Dans la salle du Conseil de la Mairie d’Ajaccio, à 18h30, entrée libre. Rens. : ehamonou(at)lsce.ipsl.fr

3ème Atelier International MISTRALS/ChArMEx

Du 5 au 9 novembre 2012 A l’Institut d’Etudes Scientifiques de Cargèse en Corse.

Voici le temps venu pour l’ensemble des acteurs MISTRALS/ChArMEx (The Chemistry-Aerosol Mediterranean Experiment) ayant participé à la grande traque de la pollution atmosphérique organisée en méditerranée occidentale de mi-juin à mi-juillet, de se retrouver afin de mesurer le travail accompli et de tirer les enseignements pour préparer la grande campagne de l’été 2013. Cet atelier sera aussi l’occasion d’accueillir les représentants des projets de recherche européens et régionaux ayant partagé un même calendrier d’expérience au sud de l’Europe, afin d’échanger nos résultats respectifs. Si c’est, officiellement, à l’issue de cet atelier que l’on saura si la pré-campagne MISTRALS/ChArMEx a tenu ses promesses, la quantité de données engrangées lors de la moisson 2012 est telle que la conclusion de cet atelier ne fait pas grand mystère. Les échanges promettent d’être fructueux.

Plus d’informations sur http://charmex.lsce.ipsl.fr/

Carnet de campagne de la SOP1 HYMEX

Près de 300 scientifiques européens et américains sont mobilisés d’ici au 6 novembre pour la première campagne d’observations spéciales de HyMeX. Le déploiement des moyens d’observation est coordonné depuis le centre des opérations, localisé en France à La Grande Motte, à proximité de l’aéroport de Montpellier, où les avions de recherche français sont basés durant la campagne. Ce carnet de campagne propose, au jour le jour, des actualités sur les activités menées par l’IPSL depuis le centre des opérations

ICI



Plongez avec une video de nos collègues de BIODIVMEX

Tournée à Gozo, septembre 2012, par Oleg Kovtun, Ukraine, Odessa













Premier atelier scientifique BIODIVMEX de Gozo (Malte, 9-14 septembre 2012)

De jeunes scientifiques méditerranéens s’unissent pour la recherche sur la biodiversité méditerranéenne, sa conservation et le développement durable

Le programme scientifique BIODIVMEX constitue le volet « Biodiversité » du métaprogramme pan-méditerranéen de recherches et d’observations MISTRALS dédié à l’étude du fonctionnement environnemental du bassin méditerranéen.

À la suite de l’Atelier international MISTRALS s’étant tenu à Malte en mars 2011, qui a marqué l’internationalisation officielle du métaprogramme, BIODIVMEX a organisé à Marseille un séminaire de concertation à l’échelle régionale. Celui-ci a confirmé la pertinence d’une coordination à l’échelle du bassin méditerranéen des recherches portant sur la biodiversité et la nécessité d’assurer un meilleur partage des connaissances entre les communautés scientifiques des différentes rives du bassin. C’est ainsi que la mise en place d’un atelier scientifique international rassemblant de jeunes scientifiques du domaine a été décidé.



Co-organisé par le CNRS (INEE) et l’université de Malte, (départements de biologie et d’archéologie), celui-ci s’est tenu du 9 au 15 septembre derniers sur l’île de Gozo.

Il a rassemblé près de 30 jeunes scientifiques – doctorants, post-doctorants, jeunes chercheurs – sélectionnés sur dossier après publication d’un appel à candidatures largement diffusé, et originaires de 14 pays différents (Allemagne, Algérie, Égypte, Espagne, France, Grèce, Italie, Liban, Malte, Maroc, Portugal, Tunisie, Turquie et Ukraine).

Ces jeunes chercheurs ont participé à des sessions de cours construits et dispensés par des chercheurs originaires de France, Chypre et Malte auxquels ont été adjointes des sessions de terrain conçues et animées par des scientifiques maltais. Ces dernières visaient à tirer parti du caractère modélisant de l’île de Gozo en termes de biodiversité marine et continentale, pour illustrer, dans des aspects archéologiques aussi bien que contemporains, la nécessité de développer des approches intégrées et interdisciplinaires, en écologie globale, afin mieux appréhender les enjeux de la recherche sur la biodiversité méditerranéenne.



L’atelier a constitué une contribution importante à l’édification du réseau de jeunes chercheurs méditerranéens nécessaire au déploiement de recherches coordonnées à l’échelle du bassin méditerranéen dans le domaine de la biodiversité.

Il sera poursuivi par la mise en place de services en ligne afin de garder le réseau actif et la conception de nouveaux ateliers ciblés sur des thématiques particulières d’intérêt partagé.

Le caractère unique de Malte, qu’illustre en particulier la langue maltaise qui fait tout à la fois écho aux langues romanes d’Europe et aux langues sémitiques d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, et le caractère méditerranéen emblématique de l’archipel ont largement contribué à l’ambiance de travail très constructive et coopérative qui a très vite été celle de l’atelier.





Plus d’info ICI




Belmont Forum and G8 International Opportunities Fund (IOF)

L’appel "International Opportunities Fund” (IOF) est un appel à projets commun entre l’IGFA/Belmont Forum et les pays du G8 (G8-HORCS), pour un montant total de l’ordre de 20M€. Les pays actuellement impliqués dans cette initiative sont l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Australie, le Brésil, le Canada, les Etats-Unis, la France, l’Inde (sous réserve), le Japon, le Royaume-Uni et la Russie.

Cet appel est destiné à financer l’excellence sur des sujets de recherche de portée globale avec une approche multinationale, en s’appuyant sur le fait que des défis globaux nécessitent des réponses globales. Chaque consortium devra impliquer des partenaires issus au minimum de trois des pays participants à cet appel ; il devra être constitué aussi bien de chercheurs des sciences de la nature que des sciences sociales, ainsi que des utilisateurs de la recherche (décideurs, ONG, industrie...). Certains des pays participants peuvent également financer en partie des équipes de recherche de Pays en Voie de Développement (voir les annexes nationales).

Les axes thématiques de l’appel IOF 2012 sont :

La vulnérabilité des zones côtièresLa sécurité de la ressource en eau douceChaque projet ne portera que sur un seul des deux axes thématiques mais pourra traiter de l’un ou des deux sous-thèmes de cet axe. Des projets de 2 à 3 ans et 1 à 2 M€ sont attendus.





Plus d’info ICI


(cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)










INNOVATION : Prix Louis Malassis

Le Prix scientifique international Louis Malassis a pour vocation de récompenser celles et ceux qui ont contribué de manière exemplaire, par leur action de formation, de recherche ou de développement, à promouvoir des innovations pour améliorer les systèmes de production agricole et alimentaire durables et contribuer ainsi à répondre au défi alimentaire et à la lutte contre la pauvreté.

Le Prix est décerné pour deux catégories : La Catégorie « Scientifique confirmé » récompense un chercheur ou une équipe de scientifiques titulaires d’un doctorat ou PhD ayant au moins 15 ans d’expérience professionnelle en relation avec le domaine du prix. Le lauréat recevra 20 000 €.

La Catégorie « Jeune talent scientifique ». Dans cette catégorie, le/la candidat(e) doit être âgé(e) de moins de 40 ans au 1er janvier 2010, être titulaire d’un doctorat ou PhD et avoir au moins cinq ans d’expérience professionnelle en relation avec le domaine du prix. Le lauréat recevra 20 000 €.

Plus d’info ICI


(cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)








Prix ’Le goût des sciences 2012’

Quatrième édition du prix "Le goût des sciences" Laboratoires publics, privés, équipes de recherche, chercheurs, candidatez à la 3e catégorie du prix intitulée "les scientifiques communiquent". Clôture des inscriptions le 13 juillet à minuit.






Plus d’info ICI


(cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)










Appel à Projet "Sociétés en Méditerranée" SocMed

Lancement de l’appel à projets "Sociétés en Méditerannée" (SocMed)
L’Institut des Sciences Humaines et Sociales (InSHS) du CNRS et le Département Sociétés (DSo) de l’IRD, en partenariat avec la Direction des Programmes de recherche et de la Formation (DPF) au Sud de l’Agence Inter-établissements de Recherche pour le Développement (AIRD) lancent du 20 juin au 28 août 2012 le nouvel appel à projets intitulé « Sociétés en Méditerranée » (SOCMED).

L’objectif scientifique porté par cet appel s’inscrit dans la dynamique de recherche et de partenariat développée au sein du méta-programme MISTRALS (Mediterranean Integrated STudies at Regional And Local Scales). L’appel à projets SOCMED se donne donc pour but de soutenir l’effort de compréhension du fonctionnement des sociétés méditerranéennes. L’appel à projets est ouvert à toutes les thématiques qui intéressent le monde méditerranéen dans ses évolutions contemporaines sociales, politiques ou économiques et demeure ouvert à toutes les disciplines dans le champ des sciences humaines et sociales (SHS).


Télécharger le texte de l'appel
Télécharger le formulaire de candidature






CHARMEX Communiqué de presse

La Recherche Atmosphérique Française donne le coup d’envoi d’une grande campagne de mesures dans tout le bassin occidental

La Campagne ChArMEX :

Le bassin Méditerranéen mobilise plus que jamais la recherche française et internationale. La région méditerranéenne est en effet considérée comme l’une des plus sensibles du globe aux conséquences du réchauffement du climat. Les scientifiques s’attendent à y observer une radicalisation des conditions météorologiques, notamment en été, avec toujours plus de sécheresse et plus de chaleur. Une évolution non sans conséquences sur la qualité de l’air puisque ensoleillement et sécheresse sont généralement des facteurs favorisant et aggravant la pollution atmosphérique gazeuse et particulaire. Voilà pourquoi les scientifiques se pressent aujourd’hui au chevet de l’atmosphère méditerranéenne et pourquoi ils ont mis en place la grande campagne de mesures ChArMEx dont la première phase intensive se déroule de mi-juin à mi-juillet 2012 (une autre phase intensive est prévue été 2013). Cette initiative inédite permettra de suivre l’état de santé de l’atmosphère en méditerranée occidentale grâce à un réseau d’une quinzaine de stations de mesures au sol adéquatement positionnées. Un suivi de la pollution au sol complété par des mesures aéroportées avec des lâchers de ballons au sud de la zone industrielle de Marseille-Fos, et l’affrètement d’un avion de recherche basé à Toulouse.

La Méditerranée réceptacle des pollutions continentales :

Située à la confluence de plusieurs déversoirs naturels de la pollution continentale, la vallée du Pô et la vallée du Rhône au nord, le Sahara et ses poussières éoliennes au sud, la Corse est une plateforme idéale pour l’observation du transport à grande distance de la pollution atmosphérique et le suivi de l’évolution de l’environnement atmosphérique du bassin occidental de la Méditerranée. C’est la raison pour laquelle elle a été choisie comme terrain d’opération privilégié des campagnes de mesures ChArMEx (Expérience Méditerranéenne sur la Chimie et les Aérosols atmosphériques, charmex.lsce.ipsl.fr) avec le déploiement de deux bases principales : au nord, à Ersa, l’Observatoire à ChArMEx, et au sud la base aérienne de Solenzara où un ULM spécialement équipés pour ChArMEx effectuera des vols dans les panaches de pollution (campagne Vessaer). CharMEx participe aussi à la mise en place d’une station du futur Observatoire du Changement Climatique CORSiCA.

Plus d'info ICI

(cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)








Appel à projet "Jeunes équipes AIRD"

Le programme « Jeunes équipes AIRD » (JEAI) est un des programmes de renforcement des capacités mis en œuvre par l’IRD dans sa double fonction d’opérateur de recherche et d’Agence inter-établissements de recherche pour le développement ( AIRD).

Il a pour objectifs :

de renforcer les capacités collectives de recherche des pays des Suds, d’accompagner les démarches partenariales entre équipes françaises et des Suds . Dans cette perspective, l’AIRD propose un soutien de 50 000 euros maximum sur trois ans à des groupes de chercheurs du Sud ayant un projet d’équipe nécessitant gagner en reconnaissance scientifique et institutionnelle, et en visibilité internationale.

Chaque JEAI est associée à une unité de recherche placée sous la tutelle d’au moins un des membres de l’AIRD (CIRAD, université française, Institut Pasteur, CNRS, INSERM, IRD), qui l’accompagne dans son émergence.

Date limite de candidature : 2 juillet 2012


Plus d'info ICI


(cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)








Algérie / MERMEX - Projet pilote de système d’observation côtière dans le Centre du pays

Création d’un Système d’observation de la mer dans le bassin algérien, abrégé par l’acronyme "Somba", qui sera constitué d’instruments et capteurs à haute résolution permettant de mesurer divers paramètres tels que la température, la salinité, les courants et les vagues, responsable du projet : M. Mokhtar Guerfi.


Plus d'info ICI


(cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)
















Soutien de L’Agence universitaire de la Francophonie pour l’organisation d’une manifestation scientifique

L’Agence universitaire de la Francophonie offre des outiens pour l’organisation d’une manifestation scientifique (possibilité pour la région Maghreb) Date limite : 3 mois avant le début de la manifestation L’appui de l’Agence à des manifestations scientifiques est ouvert de façon permanente dans le cadre des appels régionaux permanents, mis en œuvre à l’initiative de chacun des neuf bureaux régionaux de l’AUF.


Plus d'infoICI


(cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)
















Prix de la Francophonie pour jeunes chercheurs : 6ème édition 2012-2013

L’Agence universitaire de la Francophonie lance un appel à candidatures pour la sixième édition des Prix de la Francophonie pour jeunes chercheurs. Cet appel est ouvert jusqu’au 15 juillet 2012. Les « Prix de la Francophonie pour jeunes chercheurs » ont pour but de reconnaître le mérite et la valeur d’un(e) chercheur(e) ayant acquis une reconnaissance scientifique et ayant réalisé une percée significative internationale, en particulier dans le cadre de la Francophonie. Les Prix sont ouverts dans les champs disciplinaires suivants : • sciences et médecine • sciences humaines et sociales


Plus d'infoICI


(cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)
















RIO+20

A l’occasion de la conférence des Nations Unies pour le Développement Durable (Rio+20), 4 évènements parallèles développeront des sujet d’intérêt pour la communauté MISTRALS :
-  Mediterranean Forests for Development : a key for adapting policies, territories and societies to climate change in the Middle East North African region ,
-  The Role of Climate Induced Displacement in Socio-economic Development ,
-  Challenges and Opportunities for a Mediterranean Green Growth ,
-  Across the Regions : SIDS Solutions for Sustainable Development .

Mediterranean Forests for Development : a key for adapting policies, territories and societies to climate change in the Middle East North African region The side event will highlight the contribution of MENA forest ecosystems to societies in the MENA region, especially in regard to climate change. The initiatives of the forest administrations involved in the Collaborative Partnership on Mediterranean Forests (CPMF) which promote the sustainable management of forests with a view to improving the resilience of MENA territories and societies to Climate Change will be presented and discussed with participants. The side-event will comprise three parts :
- Short presentations on : o the regional cooperation between forest administrations of the MENA region promoting the sustainable management of forests ; o the role of forest ecosystems ? goods and services in climate change adaptation and innovative initiatives from the forest administrations in the MENA region ; o the contribution of the MENA forest sector to the Rio+20 outcomes and recommendations.
- Round-table with representatives of the forest administrations
- Poster exhibition in the side event room


Article détaillé ICI


{{ The Role of Climate Induced Displacement in Socio-economic Development }} Middle East is one of the most climate sensitive regions. According to latest IPCC assessment, the climate is predicted to become even hotter and drier in most of the MENA region. It is further estimated that an additional 80?100 million people will be exposed by 2025 to water stress that is likely to result in an even stronger pressure on groundwater resources. In addition,they are expected to fluctuate more widely, ultimately falling to a significantly lower long-term average. Global models predict sea levels rising from about 0.1 to 0.3 meters by the year 2050, and from about 0.1 to 0.9 meters by 2100. In the case of extreme scenarios (0.5), 12 millions are expected to be displaced in Egypt alone. It will be critical for the governments plan to answer and prioritize these new threats from more multi dimensional scenarios in order to keep social and political stability.


Article détaillé ICI


Challenges and Opportunities for a Mediterranean Green Growth The collective efforts towards achieving sustainable development in the Mediterranean eco-region were presented twenty years ago at the United Nations Conference on Environment and Development in 1992 (UNCED), ten years ago at the 2002 World Summit on Sustainable Development (WSSD) in Johannesburg (?The Mediterranean Eco-Region: the first firm steps towards Sustainability?) and hopefully once again at Rio+20. This side event will bring together the major institutions and stakeholders from European, Western Asian and North African countries to provide an overview of the joint efforts of strengthened cooperation, common vision and shared strategies towards achieving sustainable development. Under the light of a growing financial volatility, the new realities following the Arab Spring, and taking into consideration the emerging challenges (Integration, Implementation, Coherence) the event aspires to renew the political commitment on a realistic basis in an eco-region located at the North-South interface, facing serious demographic, economic, environmental, technological and socio-cultural problems.


Article détaillé ICI


{{Across the Regions: SIDS Solutions for Sustainable Development}} The Commonwealth Secretariat, the Indian Ocean Commission, the South Pacific Regional Environment Programme and the Caribbean Community Climate Change Centre propose a side event to explore the value of cross-regional learning to foster climate resilience and the Green Economy in SIDS. The side event will look at the value that communities of practice and partnerships across SIDS regions can deliver in terms of mutual learning and appropriate SIDS-tailored responses to building climate resilience and a Green Economy. The event is complimentary to UNDESA?s work on SIDSNet and SIDSdoc.


Article détaillé ICI


Le fond de la Méditerranée comme si on y était !

La Commission de la Carte Géologique du Monde (CCGM) vient de publier une nouvelle carte morpho-bathymétrique de la Méditerranée à l’échelle de 1/4 000.000. Réalisée par Géoazur (CNRS, Univ Nice-Sophia-Antipolis) et en relation avec Mistrals, cette synthèse fournit une image globale de la morphologie du domaine méditerranéen marin ainsi que de son environnement continental, du golfe de Cadix aux rives orientales de la Méditerranée et de la Mer Noire. Ce document devrait être prochainement complété par une seconde synthèse cartographique concernant à la fois la géologie du domaine périméditerranéen et la morpho-tectonique du bassin marin.







Article détaillé sur le site de l’INSU-CNRS ICI









(cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)


















Assemblée générale MISTRALS

L’ assemblée générale MISTRALS s’est tenue à Malte, le 13 mars 2012.


Vous trouverez dans le journal du CNRS un article relatant cet évènement fondateur de MISTRALS à l’international.



cnrs le journal - N°266 mai-juin 2012


A consulter en ligne ou télécharger ICI
(cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)


























APPEL A PROPOSITION ENVI-Med

Le programme régional ENVI-Med a pour objectif de soutenir l’internationalisation de la recherche en Méditerranée, de renforcer sur la base du bénéfice mutuel les collaborations de haut niveau avec les pays méditerranéens et de contribuer à l’intégration régionale des pays les moins avancés de la zone dans le domaine de l’étude du fonctionnement du bassin méditerranéen dans tous ses aspects et à travers la promotion d’une recherche d’excellence et d’un soutien aux communautés scientifiques euro-méditerranéennes.


Il concerne les pays du pourtour méditerranéen sur la base d’un partenariat avec la France, et vise à favoriser les échanges et à initier des coopérations multilatérales par un soutien à la mobilité des chercheurs dans le cadre de projets de recherche conjoints et de séminaires, ateliers et colloques scientifiques régionaux.
Pour télécharger l’appel à proposition ainsi que les modalités de candidatures, rendez vous dans la rubrique dédiée à ENVI-Med.

ANR TRANSMED

L’ANR TRANSMED "Recherches transdisciplinaires sur l’avenir de la Méditerranée" a été lancé le 26 janvier 2012.

L’objectif de cet ANR est d’améliorer de manière importante les connaissances sur l’interaction dans le futur entre les milieux, les sociétés et l’environnement dans toute la région circum Méditerranéenne.

11 axes ont été identifiés pour appels à projets :

  • Axe 1 : Démographie et influence sur l’économie et la société
  • Axe 2 : Mobilités internationales
  • Axe 3 : Cultures, identités, valeurs, religions : interactions de civilisation
  • Axe 4 : Tourisme du futur : tensions et évolutions positives
  • Axe 5 : Le littoral : zone de concentration d’impacts
  • Axe 6 : Préserver les écosystèmes
  • Axe 7 : Quelle sécurité alimentaire à long terme ?
  • Axe 8 : Alimentation et santé
  • Axe 9 : Quelle évolution énergétique pour la région ?
  • Axe 10 : L’avenir de la Mer
  • Axe 11 : Une crise systémique de la Méditerranée et des voies de sortie

Vous êtes invités à consulter le site de l’ANR pour de plus amples informations. ICI

Assemblée Générale MISTRALS

L’Assemblée Générale MISTRALS se tiendra à Malte, sur le campus historique de l’Université de Malte à La Valette, le 13 mars 2012. Cette assemblée fait suite au lancement international de MISTRALS, dans la continuité de la Déclaration de Malte proclamée en Avril 2011. La réunion sera consacrée au positionnement des pays partenaires dans la co-construction de MISTRALS.

Appel à projets PEERS

Le Programme d’excellence pour l’enseignement et la recherche au Sud (PEERS) est un des dispositifs de renforcement des capacités mis en œuvre par l’IRD dans le cadre de sa double fonction d’opérateur de recherche et d’agence (AIRD).

Il est destiné à soutenir le démarrage ou le renforcement de projets partenariaux entre deux enseignants-chercheurs, ou deux chercheurs, confirmés, l’un du Nord, l’autre du Sud. Ces projets doivent être centrés sur des activités conjointes de recherche comportant un volet significatif de formation et/ou de valorisation. Ils doivent être élaborés en lien avec une unité de recherche placée sous la tutelle d’au moins un membre de l’AIRD – CIRAD, CNRS, Institut Pasteur, INSERM, IRD, université française –, et avec une institution scientifique du Sud.

Le programme PEERS encourage tout particulièrement les universitaires français et européens à s’impliquer dans des actions de recherche, de formation et de valorisation au Sud, tout en offrant une grande souplesse dans la conception et la mise en œuvre des projets (thématiques, méthodologies adoptées, nombre et durée des séjours, modalités de collaboration et de prise en charge…).

La durée des projets est de deux ans, avec une évaluation à mi-parcours.

Date limite de candidature : 27 février 2012.

L’appel à projets et le formulaire de candidature sont disponibles en français et en anglais sur le site internet de l’IRD.

Coopération franco-allemande pour la recherche en Méditerranée

Le Cemagref, le CNRS, l’INRA et l’IRD, membres d’AllEnvi, l’UFZ et le FZJ, membres du groupe "terre et environnement" des Helmholtz, conjuguent leurs efforts de coopération scientifique pour lutter contre le changement global en zone Méditerranéenne

L’ensemble des pays du pourtour de la Méditerranée sera particulièrement concerné par les effets du changement global. Associées aux développements politiques, démographiques et économiques qui interviennent dans la région, ces évolutions vont induire des modifications importantes dans la gestion des territoires et l’exploitation des ressources naturelles. Les transformations à venir ne seront pas sans incidence sur l’ensemble des pays européens et appellent à des avancées collectives dans les connaissances scientifiques et les modèles de prévision, comme dans la décision et l’action.

Cette vulnérabilité de l’espace méditerranéen a déjà conduit l’Allemagne et la France à investir dans de vastes projets de recherche intégrés, visant à mieux observer ces phénomènes et à réduire leurs impacts sur les sociétés. L’Allemagne étend notamment son programme d’instrumentation des observations environnementales TERENO, piloté par l’association des Helmholtz, par un volet Méditerranée, TERENO-Med. La France, de son côté, a bâti un projet interorganisme MISTRALS, qui mobilise pour 10 ans les forces des pays riverains et d’autres pays européens en matière de recherches environnementales en Méditerranée. Au sein de MISTRALS, le projet SICMED (Surfaces et interfaces continentales méditerranéennes) poursuit des objectifs très convergents avec ceux de TERENO-Med. La démarche adoptée pour renforcer la coopération entre les dispositifs français et allemand est un rapprochement et un alignement progressif des projets TERENO-med et SICMED, visant à la création d’un vaste projet commun dans le cadre d’un large partenariat euro-méditerranéen.

Le forum franco-allemand des 12 et 13 octobre à Berlin a offert l’occasion de formaliser ce rapprochement, en présence de Madame Annette Schavan, Monsieur Laurent Wauquiez et des ministres en charge de la recherche dans les deux pays, avec la signature d’un Memorandum of understanding associant six partenaires : le Cemagref, le CNRS, l’INRA et l’IRD pour la France, et l’UFZ et le FZJ pour l’Allemagne.

Cette première phase sera utilisée comme cas pilote par le groupe "terre et environnement" des Helmholtz et par AllEnvi, pour explorer les possibilités d’extention des coopérations franco-allemandes à d’autres programmes environnementaux en Méditerranée.

Dossier Méditerranée CNRS Magazine en anglais

La version anglaise du dossier Méditerranée du Journal du CNRS est maintenant publiée dans le numéro d’octobre du CNRS Magazine International et disponible : ICI (cliquez sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif) ..."From climate change and pollution to population growth, loss of biodiversity, and growing scarcity of natural resources, the Mediterranean Basin is under considerable pressure. CNRS International Magazine focuses on this region and the challenges it faces"...



Dossier Méditerranée sur le site du MESR

Retrouvez un dossier en ligne sur la Méditerranée et Mistrals sur le site du Ministère de l’enseignement supérieur : ICI (cliquez sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)


Méditerranée : "Les méconnaissances sont abyssales !"

Vous trouverez un interview de Ghani Chehbouni, co-directeur MISTRALS dans le numéro Hors série de Sciences et Avenir n°167 juillet-août 2011 consacré à la Méditerranée. Cet entretien relate les grandes lignes des objectifs scientifiques et sociétaux de notre programme.

L’article, ainsi que le sommaire du hors série sont disponibles ICI (cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès aux liens actifs)


Conférence EuroMaghrébine sur l’Environnement (COCEME)

Le Comité d’Organisation de la Conférence EuroMaghrébine sur l’Environnement (COCEME) et les Eurodéputés Verts Organisent le Premier Séminaire National de l’Environnement Les 05 et 06 novembre 2011 à L’hôtel Shératon, Oran. En guise de la préparation de la première conférence euromaghrébine sur l’environnement à Alger en 2012, le Collectif d’Oran organise un premier séminaire sur l’environnement multidisciplinaire et multisectoriel (PSNEMM). Cette manifestation compte mettre en évidence les résultats des différentes expériences tant sur le plan universitaire, industriel qu’associatif. La mise en collaboration des opérateurs économiques nationaux et des eurodéputés français enrichit le débat autour des méthodes de protection de l’environnement et prépare les assises de l’environnement au niveau euromaghrébin et méditerranéen.

Téléchargez le formulaire d’inscription

ICI

La Méditerranée sous haute surveillance

Le numéro d’été du Journal du CNRS est consacré à la Méditerranée. Vous y retrouverez des interviews réalisés à l’occasion de l’Atelier MISTRALS de Malte (30 mars/1er avril 2011), ainsi que la présentation des programmes thématiques composant MISTRALS à ce jour.

cnrs le journal - N°258 - 259 juillet - août 2011

A consulter en ligne ou télécharger ICI (cliquer sur "lire la suite" pour avoir accès au lien actif)


Campagne ECOCEM au Liban

Soutenu par MISTRALS, le projet ECOCEM a pour objectif d’explorer la composition chimique de l’atmosphère beyrouthine en carbone organique gazeux et particulaire. Il s’agira en premier lieu de progresser dans la caractérisation de la qualité de l’air à Beyrouth et d’identifier et quantifier l’importance relative des sources primaires et secondaires des COV (composés organiques volatils) et COVO (composés organiques volatils oxygénés) dans la région.

ECOCEM s’appuiera sur deux campagnes intensives de mesure, la première durant l’été, du 1er au 15 juillet 2011 et la deuxième durant l’hiver, du 28 janvier au 11 février 2012. Le site de mesure sera hébergé sur le campus de l’Université de Beyrouth.

Plus d’informations sur le site de l'INSU-CNRS


Campagne océanographique du programme MOOSE

MOOSE (Mediterranean ocean observing system on environment)

L’objectif de MOOSE est le suivi des masses d’eau, de la circulation thermohaline et des flux de matière en Méditerranée Nord occidentale. Pour ce faire, MOOSE va notamment s’employer à mettre en réseau les moyens d’observation existants afin de réaliser un ensemble de mesures cohérentes et homogènes.

Les lignes de mouillage profondes constituent le socle de l’observation de MOOSE. Déjà en place depuis 2 à 10 ans selon les sites, elles permettent notamment d’observer en continu l’océan profond, très peu étudié dans cette région de la Méditerranée, mais devrait aussi permettre de suivre l’évolution des différentes masses d’eau présentes sur tous les sites à différentes profondeurs, à savoir les eaux de surface d’origine atlantique (AW - Atlantic water ) (<100m), les eaux intermédiaires d’origine levantine (LIW - Levantine intermediate water) ( 200-300m), les eaux profondes ouest méditerranéenne (WMDW - West Mediterranean Deep Water) (1400m) et les eaux de fond (Bottom Water).

La campagne de maintenance des lignes de mouillages se déroulera cette année avec le navire océanographique Téthys du 29 mai au 2 juillet 2011 en Méditerranée Nord occidentale.

Plus d’informations sur le site de l'INSU-CNRS


Bourses de thèses IRD

Le programme « Bourses de thèse IRD » est un des programmes d’appui au renforcement et à la consolidation des potentiels de recherche dans les pays du Sud, mis en œuvre par l’IRD dans sa double fonction d’opérateur de recherche et d’agence.

Il s’adresse à des étudiants originaires d’un pays du Sud, titulaires d’un master (ou ayant obtenu une équivalence), qui s’engagent dans la préparation d’un doctorat dans le cadre d’un partenariat existant entre une unité de recherche à cotutelle IRD et des partenaires du Sud, ou d’un projet validé dans le cadre de l’appel à propositions CPU-IRD.

Ces bourses débuteront à partir du 1er novembre 2011.

L’appel et le formulaire de candidature sont disponibles sur le site internet de l’Institut.

Site IRD


Conference and Exhibition with the Moroccan Association of Petroleum Geologists

A Conference and Exhibition with the Moroccan Association of Petroleum Geologists (MAPG) will be held in Marrakech over the 5-7 October 2011, at the Palais de Congres in Marrakech under the auspices of the Ministry of Energy and Mines of Morocco and in close cooperation with ONHYM.

Please see the website for latest details of the entire event


Suivez-nous sur Facebook

MISTRALS a maintenant sa page facebook. Nous vous invitons à la consulter et à la mettre dans vos pages favorites, afin de pouvoir suivre facilement nos activités : ICI


L’Institut océanographique de Paris fête ses 100 ans

INVITATION A PARTICIPER

A l’occasion des 100 ans de l’Institut Océanographique de Paris, vous êtes invités à participer aux différents événements qui seront organisés à cette occasion :

le mardi 21 juin 2011, dans le grand amphithéâtre de l’Institut océanographique de Paris, 195 rue Saint-Jacques, 75005 Paris

Vous avez la possibilité, en fonction de votre disponibilité et de vos centres d’intérêt, de participer soit à la journée dans sa totalité, soit à l’après-midi seule, ou à la matinée seule.

Pour la bonne organisation de cette journée, l’Institut vous remercie de bien vouloir confirmer votre présence à l’adresse suivante : institut@oceano.org


Les mercredis de l’Institut océanographique, Paris

Rendez-vous le 8 juin :

Le 2ème mercredi de chaque mois, l’Institut océanographique donne la parole aux spécialistes, chercheurs et scientifiques sur des problématiques actuelles afin de faire connaître, aimer et protéger les océans.

Cette année est proposé un cycle de conférence intilé « La Méditerranée : défis & avenir », en lien avec le thème : « Méditerranée. Splendide, fragile, vivante ». Cette thématique est notamment déclinée au travers de l’exposition actuellement présentée au Musée océanographique de Monaco et d’un livre, du même titre, édité aux Editions du Rocher, dans la collection « Institut océanographique ».

Le prochain rendez-vous aura lieu le mercredi 8 juin 2011 à 19h30. Retrouvez-nous dans le grand amphithéâtre, en plein cœur du quartier latin (195 rue Saint-Jacques, Paris 5ème), pour de nouvelles rencontres, autour de la préservation de cette mer aux multiples enjeux.

Le Professeur Denis Allemand, directeur scientifique du Centre Scientifique de Monaco interviendra au sujet de « L’acidification des océans : causes et conséquences ». Longtemps négligée par rapport aux problèmes du réchauffement planétaire, l’acidification des océans, « l’autre problème du CO2 », apparaît dorénavant comme aussi néfaste sur notre environnement.

L’entrée est libre et gratuite pour tous.

Plus d'informations ICI


Emission spéciale MISTRALS du 24 mai 2011 sur RFI

Par Caroline Lachowsky émission "Autour de la question", en direct sur RFI le 24 mai 2011 à 11h.

Deuxième partie de l’émission "Autour de la question, spécial Méditerranée", avec en invités Jean-François Stephan, Etienne Ruellan, et Ghani Chehbouni pour répondre aux questions de la journaliste sur le thème « Quel avenir pour la Méditerranée ? »

Le podcast :

Quel avenir pour la Méditerranée ?
(26:30)

Plus d'info

Ces interviews font suite à l’atelier MISTRALS qui s’est déroulé du 30 mars au 1er avril 2011, au cours duquel un journaliste de RFI a suivi les débats et interviewé quelques personalités scientifiques. Ces interviews sont retransmises lors de l’émission du 24 mai, entre 11h et 12h.


ESF Call for Conference Proposals

The European Science Foundation invites researchers to submit proposals for research conferences to take place in 2013.

The call covers Molecular Biology, Physics/Biophysics, Environmental Sciences, Social Sciences and Humanities. Successful proposals will be organised within the framework of the ESF Research Conferences Scheme and will be awarded a conference grant of up to EUR 40.000.

Submission Deadline : 15 September 2011.

Further information can be found here


Appel à propositions "Environnement", LIFE+2011

L’appel à propositions LIFE+ 2011 est ouvert du 26 février au 18 juillet 2011

Dans le cadre du 7e PCRD, domaine : Environment NCP, la Commission européenne a publié un appel à propositions pour le programme LIFE+, qui soutient les projets de démonstration innovants dans le domaine de l’environnement.

Le 26 février 2011, la DG Environnement a publié un appel à propositions 2011 pour le programme LIFE+ (L’Instrument Financier pour l’Environnement). Doté d’un budget de 267 M € pour l’année 2011, LIFE+ finance des projets de démonstration innovants dans 3 domaines :

- Nature et Biodiversité
- Politique et gouvernance environnementale
- Information et Communication

Les porteurs de projets devront déposer leurs propositions au Ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (MEDDTL) jusqu’au 18 juillet 2011

Le Ministère soumettra ensuite les propositions à la Commission avant le 9 septembre 2011. Pour plus de détails sur la procédure administrative consultez le texte de la Commission publié dans le Journal officiel le 26 février 2011.

Plus d'informations sur l'appel et sur son calendrier: consulter le site Internet de LIFE+


Déclaration de Malte, MISTRALS 2011

A l’issue du Workshop International MISTRALS qui s’est tenu à Malte du 30 mars au 1er avril 2011, une déclaration d’intention conjointe a été proclamée, intitulée "Déclaration de Malte" :

Déclaration de Malte
Les participants* à l’atelier MISTRALS, qui s’est tenu du 30 mars au 1er avril 2011 à Malte, déclarent souhaiter créer un consortium de recherche, de formation et d’innovation pour la Méditerrannée. Il aura pour mission, durant une décennie, de promouvoir, synthétiser, mutualiser et coordonner les recherches afin d’observer, de comprendre et de prédire l’habitabilité de la Méditerranée sur un siècle. Ils confient à un groupe de travail international le soin de proposer avant six mois, lors d’une assemblée générale constitutive, une structure légale, souple, de type associatif, réunissant des organismes de recherche, des agences de financement, des universités et des porteurs d’enjeux pour répondre à ces objectifs.
*Algerie, Allemagne, Espagne, France, Grece, Israel, Italie, Liban, Malte, Maroc, Palestine, Royaume-Uni, Suisse,Tunisie, Turquie

Malta Declaration
Participants* in the MISTRALS workshop, held from March 30th to April 1st, 2011 in Malta, declare that they would like to create a consortium of research, training and innovation for the Mediterranean. Its mission, during a decade, is to promote, synthesize, mutualize and coordinate research in order to observe, understand and predict the habitability of the Mediterranean over a century. They allocate to an international working group the task to propose within six months, during a general constitutive assembly, a flexible associative legal structure, bringing together research institutions, funding agencies, universities and stakeholders to meet these objectives.
*Algeria, Germany, Spain, France, Greece, Israel, Italy, Lebanon, Malta, Morocco, Palestine, United Kingdom, Switzerland, Tunisia, Turkey

اعلان مالطة
المشاركون* في ورشة العمل الدولية MISTRALS التي عقدت في الفترة بين 30 مارس و 1 أبريل 2011 في مالطا، يعلنون رغبتهم في إنشاء مجموعة عمل للبحوث والتدريب والابتكار من أجل المتوسط. على ان تكون مهمتها، ولمدة عشر سنوات، تعزيز و توليف وتجميع وتنسيق البحوث من أجل مراقبة و فهم والتنبؤ بقابليةالحياة في منطقة البحر الأبيض المتوسط لمدة قرن.-كما يخصون مجموعة عمل دولية بالاضطلاع بمهمة اقتراح هيكل قانوني مرن و جمعوي، في غضون ستة أشهر، لعقد جمعية عامة تأسيسية، يجمع بين مؤسسات البحث ووكالات التمويل والجامعات و كل المعنيين بغية تحقيق هذه الاهداف.

* الجزائر، المانيا، اسبانيا، فرنسا، اليونان، إسرائيل، إيطاليا، لبنان، مالطة، المغرب، فلسطين، المملكة المتحدة ، سويسرا، تونس ، تركيا


Apprentis 2011-2012

Trente nouveaux apprentis pourront être accueillis au CNRS sur la campagne 2011-2012 !

Le recrutement d’apprentis doit répondre aux besoins du bassin d’emploi dans lequel se trouve la délégation et aux spécificités du CNRS, qui privilégie autant que possible les niveaux de formation I, II (formations de niveau égal ou supérieur à celui de la licence ou des écoles d’ingénieurs) et III (BTS, DUT), ainsi que les BAP A, C et E.

Par ailleurs, le rôle joué par le maître d’apprentissage s’avère crucial dans la réussite de l’apprentissage par le jeune. Pour cette raison, le maître d’apprentissage devra être un professionnel reconnu, du même métier que l’apprenti et du niveau de la formation suivie par l’apprenti.

Nous vous rappelons que le CNRS prend en charge les salaires mais pas les éventuels frais de formation.

La date limite du dépôt des dossiers auprès du Bureau formation de la Délégation Côte d’Azur est fixée au 10 mai 2011.

Plus d'informations


Appels People IEF IIF IOF

Appels à Projets de l’Union Européenne pour les bourses Marie Curie IEF, IOF et IIF.
Téléchargez le document (72 pages, en anglais)


Recherche de candidat(e) pour une thèse

Nous sommes à la recherche d’un candidat ou d’une candidate motivé(e) par les mesures de terrain et leur interprétation pour un sujet de thèse qui sera déposé à l’ADEME (31 mars 2011) : Mesure des composés organiques volatils oxygénés pour l’étude des sources et de la réactivité du carbone organique gazeux dans les panaches continentaux en zone Méditerranée. La moitié du financement est déjà assurée (Ecole des Mines de Douai).
Téléchargez l'annonce


Workshop international MISTRALS

Le premier workshop international MISTRALS s’est tenu à Malte
du 30 mars au 1er avril 2011.

Les présentations des sessions plénières ainsi que les rapports des ateliers seront bientôt disponibles dans la rubrique "Workshop Malte 2011".

Suivi par Pierre Le Hir, journaliste du quotidien français « Le Monde », le Workshop International MISTRALS a fait l’objet de deux articles dans la rubrique « Planète » du journal le 6 avril 2011 :
- Le bassin méditerranéen placé sous haute surveillance scientifique
- Un laboratoire des interactions entre l’homme et son milieu

Téléchargez l'annonce du workshop

Téléchargez le dossier de présentation du workshop

Contacts :

  • Etienne Ruellan, co-directeur MISTRALS, INSU-CNRS
  • Ghani Chehbouni, co-directeur MISTRALS, IRD
  • Véronique Chagué, déléguée scientifique, administrative et internationale